Error message

  • Deprecated function: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_display has a deprecated constructor in require() (line 83 of /home/dda2017/public_html/sites/all/modules/xautoload/src/ClassLoader/AbstractQueuedCachedClassLoader.php).
  • Deprecated function: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_many_to_one_helper has a deprecated constructor in require_once() (line 127 of /home/dda2017/public_html/sites/all/modules/ctools/ctools.module).

« GM & S, c’est le dernier clou dans le cercueil de la Creuse »

Dans un département rural de 120 000 âmes où « chaque emploi va se chercher avec les dents », la menace sur le deuxième employeur privé du département est un « séisme ».

 

 

La colère est devenue familière. « On s’endort avec, on se réveille avec », raconte Paul, 58 ans, dont vingt-huit à l’usine GM & S de La Souterraine (Creuse).

« Le mépris par contre, on ne s’y habitue pas », dit cette « petite main, gros bras », comme on surnomme les opérateurs des immenses presses qui font l’âme de l’équipementier automobile. Ce sentiment de « crier dans le vide » qui l’a étreint, mercredi 19 juillet, face au ministre de l’économie, Bruno Le Maire.

En visite éclair, décidée la veille au soir, M. Le Maire est pourtant venu répéter que « le site restera ouvert, et personne ne sera abandonné ». Un engagement qui intervenait juste après un nouveau délai de cinq jours accordé par le tribunal de commerce de Poitiers pour laisser le temps à GMD, seul repreneur potentiel, d’éviter à GM & S une liquidation totale ; en position de force, le groupe stéphanois continue de négocier pied à pied son plan, qui prévoit de conserver 120 salariés sur les 277 que compte le site.

Pour « ceux qui resteront sur le carreau, c’est le néant », résume Paul. Pas d’indemnité « supra-légale » – une demande formulée par les syndicats – mais, dixit M. Le Maire, le « doublement de la prime à la formation », de 2 500 euros à 5 000 euros par salarié.