«Orpheus XXI», l’orchestre de musiciens réfugiés aux Suds d’Arles

C'est le premier concert d'Orpheus XXI en Europe, l'orchestre de musiciens réfugiés lancé par le célèbre gambiste Jordi Savall. Il se produit ce vendredi 14 juillet en formation réduite au Musée archéologique d'Arles, dans le cadre du Festival Les Suds. En vedette, deux jeunes syriennes réfugiées aux Pays-Bas depuis deux ans... Sarah Tisseyre les a rencontrées aux répétitions.

Ce sont deux lianes aux cheveux longs. La plus jeune, Shaza, 14 ans, pince de ses doigts graciles les innombrables cordes de sa kanun posée telle une table sur ses genoux. Parmi les cinq musiciens qui se produisent aujourd’hui à Arles avec Jordi Savall pour le premier concert public d’Orpheus XXI, elle sera au centre.

« On s’en sort bien, dit-elle. Je suis fière de nous. » Shaza et sa sœur aînée, Jawa, ont fui Damas pour l’Égypte en 2012. Trois ans plus tard, elles rejoignent aux Pays-Bas leur mère qui les a devancées en traversant la Méditerranée sur une embarcation de fortune. Jawa, 21 ans, joue de l’oud et explique qu’elle fait tout pour s’intégrer au plus vite, fière de parler le néerlandais. Pour elle, Orpheus XXI est un projet lourd de sens.