Aide aux migrants: des «délinquants solidaires» au tribunal

Deux Suisses de 23 et 26 ans et une Italienne de 27 ans comparaissent à partir du 31 mai devant le tribunal correctionnel de Gap pour avoir « facilité ou tenté de faciliter l’entrée irrégulière en France de migrants » lors d’une marche de soutien aux réfugiés organisée le 23 avril dernier au col de Montgenèvre (Alpes françaises). Un procès qui s’ouvre dans un contexte politique tendu, alourdi par le décès de trois migrants aux abords de cette frontière franco-italienne au mois de mai.