Aliou Sarr « coupe les ponts » avec Banjul

C’est uniquement le port de Ziguinchor qui, désormais, servira de site d’exportation de la noix d’anacarde exploitée en Casamance. C’est ce qui ressort de la décision prise hier à Ziguinchor, lors d’un Comité régional de développement (CRD) présidé par le ministre du Commerce.

 

En juin de l’année 2017, le ministre du Commerce, lors d’un séjour à Ziguinchor, avait promis de tout mettre en œuvre pour que l’anacarde produit en Casamance soit exporté à partir du port de Ziguinchor. Cette promesse est devenue réalité. La rencontre tenue hier, dans la capitale méridionale du pays, avait justement pour objet d’évaluer les décisions prises en juin dernier sur la commercialisation de l’anacarde en Casamance. A la fin de cette rencontre, le Ministre Aliou Sarr a indiqué que le port de Ziguinchor est prêt pour l’exportation totale de l’anacarde de la région naturelle de Casamance. « La question était de savoir si le port était prêt pour accueillir les 50 000 tonnes d’anacardes prévues pour la présente campagne. La réponse est oui », a déclaré le ministre après avoir, au préalable, en compagnie des autorités et des acteurs, visité les infrastructures portuaires.

Selon le ministre, il était aussi question de savoir si des bateaux étaient disponibles pour l’évacuation de la production. Sur ce point précis, Aliou Sarr a souligné que le Cosama a assuré que ses deux bateaux pouvaient, chaque semaine, transporter 360 containers. Ce qui, de l’avis du ministre, peut répondre positivement à la demande. « Il était également convenu de vérifier si la mesure d’exporter l’anacarde uniquement à partir du port de Ziguinchor pouvait être effective. Les forces de sécurité et de défense, notamment la gendarmerie, la douane et la police, ont reçu les instructions du Gouverneur de région et de leur Commandement. Cette mesure a pris effet depuis quelques semaines », a ajouté le ministre du Commerce. Tout cela pour dire que le port de Ziguinchor peut désormais assurer l’exportation de tout l’anacarde produit dans les régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda. Les acteurs, poursuit-il, ont salué cette mesure et se sont engagés à exporter uniquement à partir de Ziguinchor.