Error message

  • Deprecated function: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_display has a deprecated constructor in require() (line 83 of /home/dda2017/public_html/sites/all/modules/xautoload/src/ClassLoader/AbstractQueuedCachedClassLoader.php).
  • Deprecated function: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_many_to_one_helper has a deprecated constructor in require_once() (line 127 of /home/dda2017/public_html/sites/all/modules/ctools/ctools.module).

Antsirabe ville des asisses de la presse Francophone, une presence de la presse Guinnéenne

 ANTSIRABE VILLE DES ASSISES DE LA PRESSE FRANCOPHONE, UNE PRESENCE DE LA PRESSE GUINEENNE REMARQUEE.

M.Herry Rajaonarimampianina, le Président de la république Malgache a  officiellement ouvert  ce lundi 21 Novembre 2016 les  45emes assises de la presse Francophone  qui se tiennent jusqu’à jeudi à l’hôtel  des Thermes  d’Antsirabe. Des professionnels des medias de 47 pays francophones ont  pris part à ce rendez vous, la présence de la presse guinéenne a été  remarquée par non seulement   sa forte mobilisation, huit(8) au total mais rehaussé par la présence du Ministre Guinéen  de la communication M. Rachid NDIAYE qui n’est plus  à présenter dans ce cadre professionnel ouvrant ainsi la présence pour la première fois d’un officiel guinéen des assise de la presse francophone..

    Le président de la république Malgache a dans son discours d’ouverture précisé son attachement à la liberté des medias tout en insistant sur l’importance d’une information professionnelle mais aussi sur la nécessité du respect d’une vraie éthique et d’une vraie déontologie dans la pratique de ce noble métier. Il a terminé son  intervention en précisant son accord sur des nouvelles concertations concernant le code de la communication mis en place à Madagascar face aux craintes des medias locaux. Le Président de la presse Francophone(UPF), Madiambal DIAGNE, journaliste sénégalais est président de l’UPF depuis 2014 a rappelé les objectifs principaux de son association et les enjeux des assise de Madagascar. Dans cette démarche il a fait savoir qu’il espère trouver les solutions ou au moins des pistes sur la question de la crise économique que vit la presse partout à travers le monde tout en essayant de mieux comprendre les enjeux économiques qui conditionnent l’indépendance des médias, leur avenir et leur développement. Cette présente assise était focalisée sur  trois ateliers axés sur les thèmes tels que : quelle autonomie pour les medias dans une situation de précarité économique ?, Felaka, Gombo… quelles propositions pour y mettre fin ?  Et les mutations technologiques : un atout  ou handicap ? Il est important de préciser que ces trois thèmes des différents ateliers étaient assortis de cinq tables rondes. Pour revenir sur l’atelier dont le thème porte sur Felaka,Gombo,Communiqué final ou Nèm ném quelle solution pour y mettre fin ?,s’est déroulé le 21 novembre 2016 à l’hôtel des Thermes à Antsirabe du 17h10 à 18h40mn sous la modération de Philippe TALLOIS grand reporter à Télé Monte Carlo(MONACO).Les panelistes étaient au nombre de quatre :Mme LOVA Randriantavy, maître de conférence à la faculté de Droit à Madagascar, Jean-Paul Agboh Ahouelette,président du patronat de presse (TOGO),M. Marcel Zoumenou,Redacteur en chef de la Nouvelle Tribune (Benin) et de Secoua KEITA ,Directeur Général Adjoint du quotidien national Horoya,le rapporter était M. David SOLON, directeur de la rédaction de Terra Eco(France).Par rapport à cet thème, Sekouna KEITA a axé son intervention sur la nécessité de reformer le secteur public des medias en s’appuyant sur l’exemple guinéen, pour lui cela permettra d’améliorer leur gestion et d’en faire des sources de recette qui alimentent les caisses de l’Etat et donne une possibilité d’offrir une condition de travail et des niveaux de rémunération susceptibles de mettre le journaliste à l’abri de  certaines tentations. Il a rappelé la démarche engagée dans ce sens  par l’actuel Ministre de la communication M.rachid NDIAYE pour reformer  les medias publics en commençant par la RTG. Une reforme indispensable pour que les medias publics guinéens puissent prendre une part essentielle de l’énorme marché qui se profile sur le moyen et le long terme. Donc du 21 au 24 novembre 2016 les 300 journalistes participants ont participé de façon approfondie aux débats dans les ateliers organisés dans les locaux de l’hôtel des Thermes à Antsirabe.

Ainsi ce 24 Novembre 2016 en présence du Premier Malgache pendant la clôture des assises ,le Ministre de la communication M.Rachid NDIAYE a dans son discours de clôture manifesté son plaisir de s’adresser aux participants des 45e assises de la Francophonie pour exprimer la reconnaissance de la Guinée pour abriter les 46e assises de l’UPF à Conakry. Il a précisé que ce choix est pour la Guinée l’expression de la reconnaissance de l’UPF des efforts que la Guinée a déployé depuis des années pour faire de la presse nationale un acteur essentiel  de la reconstruction de la démocratie après des années de dirigisme politique.

Le Ministre de la communication a ensuite fait savoir qu’en ce qui concerne la République de Guinée « l’environnement  des médias audiovisuels est marqué par la segmentation de l’espace. Cette réalité est née du caractère libéral des textes fixant des normes,  procédures et objectifs de l’ouverture des médias à l’initiative privée. La libéralisation de l’espace audiovisuel amorcée par le gouvernement guinéen en 2006 avait été opérée dans un contexte de revendications catégorielles et politiques de plusieurs années  de mauvaise gouvernance» .M.Rachid NDIAYE a enfin affirmé l’engagement du Chef de l’Etat ,le Pr Alpha CONDE à l’approfondissement de la réflexion sur les questions liées à l’exercice de la liberté de la presse et en particulier celle de la déontologie et de la responsabilité du journaliste tout en réaffirmant l’engagement du gouvernement guinéen et la population guinéenne à créer les conditions nécessaires à la rencontre de Conakry. Après la clôture des assises le Ministre de la Communication était partout sollicité pour accorder l’interview aux organes de presse présents.

Le rendez vous est pris pour conakry 2017 pour les prochaines assises de l’UPF.

                            Amara Naby CAMARA depuis ANTSIRABE