Error message

  • Deprecated function: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_display has a deprecated constructor in require() (line 83 of /home/dda2017/public_html/sites/all/modules/xautoload/src/ClassLoader/AbstractQueuedCachedClassLoader.php).
  • Deprecated function: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_many_to_one_helper has a deprecated constructor in require_once() (line 127 of /home/dda2017/public_html/sites/all/modules/ctools/ctools.module).

Assane Mansour Mbengue, APR : «Le DG de la Senelec doit des excuses à Bargny»  

«(…) Ce n’est pas la centrale à charbon qui constitue le problème à Bargny, ce qui agresse et tue à Bargny, c’est la pauvreté (…) Et dans le cadre de la réduction de la pauvreté et pour la création de la richesse, il faut forcément régler la contrainte énergétique, même si une génération de Sénégalais doit mourir, pour que celle du futur bénéficie de cette infrastructure». C’est en substance ces propos, tenus dans les colonnes du journal « L’As », qui fâchent le coordonnateur des cadres APR de Rufisque et de Bargny.

«La sagesse voudrait qu’on se taise quand on n’a rien à dire», a, d’emblée, rectifié Assane Mansour Mbengue avant d’exiger des excuse de la part de l’auteur des propos, en l’occurrence Mouhamadou Makhtar Cissé. «Il doit des excuses aux populations de Bargny», a martelé M. Mbengue.

M. Mbengue rappelle que Bargny est «agressée de partout» par la «Sococim, la centrale à charbon, la spoliation de nos terres, en plus de la mer qui est là, à nos portes». Et pour cela, la moindre des choses, du côté de Makhtar Cissé, c’est de «respecter les populations et d’éviter de réveiller des problèmes». Car, «il vaut mieux être pauvre dans la dignité…»

A ce propos, Assane Mansour Mbengue qui déplore et condamne ces propos, invite son auteur à «faire beaucoup plus attention» la prochaine fois. Ce partisans du président Macky Sall relève que même si les membres de l’APR locale ont toujours défendu le Parti et agi en solidarité, ils ont tranché que «cette centrale n’est pas la bienvenue à Bargny».  Car, les populations n’en veulent pas. 

Voilà qui est dit.