Badio Camara a-t-il boudé ?

Entre le premier président de la Cour suprême, Mamadou Badio Camara et le nouveau patron de l’Union des magistrats sénégalais (Ums), Souleymane Teliko, ce n’est pas le parfait amour. Du moins, si l’on en croit, l’attitude du patron du premier président de la Cour suprême lors de l’assemblée générale de l’Ums, ce samedi, à Saly. En effet, au terme du vote qui a débouché sur la victoire du magistrat Teliko, Mamadou Badio Camara a quitté la salle avant même la présentation de l’équipe  du successeur de Maguette Diop et de son équipe. Simple coïncidence ou une manière de protester contre l’élection de celui qui s’était insurgé contre les consultations à domicile. En tout cas, le geste de Badio Camara a été interprété comme tel par beaucoup de juges. Après tout, quand la Chancellerie, a voulu traduire Souleymane Téliko en conseil de discipline, elle est passée par le président Badio Camara.