Bangladesh: le calvaire des femmes et enfants rohingyas continue

Cela fait près de neuf mois qu'a commencé le plus grand exode des Rohingyas de Birmanie. A la fin août 2017, un groupe de défense des Rohingyas attaque des postes de police, ce qui entraîne une répression sans précédent : pendant les semaines qui suivront, plus de 700 000 d'entre eux fuient la répression des forces de sécurité birmanes. Ces populations vivent maintenant au Bangladesh dans des camps insalubres et surpeuplés. Et des milliers d'enfants naissent chaque mois et essaient de survivre dans ces conditions dangereuses. La naissance de nouveaux-nés dans ces conditions est un sérieux problème.