Crise au Nicaragua: entre Daniel Ortega et ses opposants, le dialogue de sourds

Cela fait un mois que la contestation a débuté au Nicaragua. Un mouvement contre la réforme des retraites d'abord, porté par les étudiants, mais qui s'est mué en vaste protestation contre la politique du président Daniel Ortega. Les manifestations ont été violemment réprimées : au moins 58 personnes ont été tuées. Pour sortir de l'impasse, un dialogue national a été lancé mercredi 16 mai 2018 sous l'égide de la Conférence épiscopale du Nicaragua, en présence du chef de l'Etat.