Discours du roi Mohamed 6 à L'UA « Il est beau le jour où l’on rentre chez soi »

Dans un discours prononcé devant l’Assemblée de l’Union africaine le mardi 31 janvier 2017 lors de la cérémonie de clôture, au lendemain de l’admission de son pays, Sa Majesté Mohamed VI a qualifié le retour de « beau jour » surtout quand on porte le foyer « dans son cœur ».

« Je rentre enfin chez moi et vous retrouve avec bonheur. Vous m’avez tous manqué », a dit le Roi. Le Maroc, a ajouté Sa Majesté Mohamed VI, n’a point opéré ce retour aux fins de diviser « comme certains l’ont fait croire », mais pour contribuer au développement du continent. Car, bien qu’ayant quitté l’organisation, le Maroc a accentué sa coopération bilatérale avec les Etats africains avec qui près d’un millier d’accords signés et 46 visites royales ont été menées dans 25 pays africains depuis son arrivée sur Trône en 1999. En réalité, il est évident, a reconnu le Roi que « l’Afrique est indispensable au Maroc comme le Maroc l’est pour l’Afrique » et « nous avons choisi de retrouver la famille ». Toutefois, le Roi n’est pas naïf. Il sait que ce retour ne fait pas l’unanimité. « Nous n’ignorons pas que nous ne faisons pas l’unanimité », a dit Sa Majesté. Une dizaine de pays dont l’Afrique du Sud et l’Algérie étaient réticents. C’est dire que des incertitudes ont plané sur ce retour. Elles sont venues d’un problème juridique. Le suspense a duré toute la matinée avant que le Maroc ne retrouve le siège qui lui a été attribué.
Sa Majesté Mohamed VI a cependant tenu à rassurer tout le monde. « Mon action concourra, au contraire, à fédérer et à aller de l’avant », a promis le Roi. Dans un discours aux accents panafricains, Sa Majesté a martelé qu’« il est temps que les richesses de l’Afrique profitent à l’Afrique », précisant que le continent est aujourd’hui dirigé par « une génération de leaders décomplexés qui agissent avec détermination, fermeté et conviction, sans se soucier d’être notés ou évalués par l’Occident ».
A rappeler que le Royaume chérifien a mené une intense activité diplomatique menée par Sa Majesté Mohamed VI et son ministère des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar.
Daouda MANE