Error message

  • Deprecated function: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_display has a deprecated constructor in require() (line 83 of /home/dda2017/public_html/sites/all/modules/xautoload/src/ClassLoader/AbstractQueuedCachedClassLoader.php).
  • Deprecated function: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_many_to_one_helper has a deprecated constructor in require_once() (line 127 of /home/dda2017/public_html/sites/all/modules/ctools/ctools.module).

ELECTRICITE DE GUINEE - Hausse de la production de 44 % et du chiffre d’affaires de 42%

La Guinée fait certes face à de sérieux problèmes d’électricité. Toutefois, lors d’une restitution à mi-parcours du bilan des actions de redressement, mercredi 17 janvier dernier, sur les deux années de gestion, l’administrateur général d’Electricité de Guinée (Edg), Abdenbi Attou, a indiqué que la production a augmenté de 44 % et le chiffre d’affaires de la société de 42 %.

 

« A l’arrivée de Veolia-Seureca, Edg faisait face à une crise structurelle et une crise opé- rationnelle », a rappelé M. Attou. Il a ajouté que « le contrat de quatre ans, est établi en deux volets : un an pour effectuer un diagnostic et établir un plan d’action, et trois années pour mettre en place les reformes et engager la relève, une équipe d’experts dé- diés au redressement. » D’après lui, à la fin 2017, « la situation d’exploitation a connu une nette amélioration avec une augmentation de 44% de l’électricité produite et distribuée entre 2015 et 2017 et ce, suite au renforcement des infrastructures de production par l’Etat (centrale hydroélectrique de Kaleta et adjonction des 100 MW) et à la ré- habilitation des propres moyens de production d’Edg. Cela s’est traduit par une « baisse substantielle » du temps de coupures (40%), une baisse des charges de fonctionnement (hors achat d’énergie et de carburant) de 31% (soit 122 milliards de GNF) et une augmentation du nombre d’heures de formation de 100% ».

Par ailleurs, la réhabilitation et le renforcement des moyens de production, la mise en place d’un plan de maintenance optimisé et adapté et la mise à disposition d’outils et de moyens d’exploitation ont permis « l’amélioration des performances techniques. » Dans le même ordre, le chiffre d’affaires d’Edg est en hausse de 42% de 2015 à 2017. Concernant la performance commerciale, des réalisations au niveau du service client, 61.000 compteurs ont été posés et raccordés « afin de mieux maîtriser les consommations et réduire les problèmes de facturation au forfait ». Il y a eu aussi la remobilisation des équipes commerciales, la mise en place d’outils de suivi qui ont permis « d’augmenter de 78% les encaissements, soit une augmentation de 5 points de taux de recouvrement (passage de 77% en 2015 à 82% en 2017) et des ventes de 68% contribuant ainsi au redressement du secteur », a dit M. Attou.

Par ailleurs, Edg a entamé une opération de recensement de l’ensemble du parc clientèle a démarré à Conakry en 2017 et devra continuer cette année-ci. Ce projet devra aboutir, à en croire l’administrateur d’Edg, « à la mise à jour de la base de données client et à éliminer les fraudes sur le réseau grâce à une normalisation des branchements et à une pose de compteurs qui s’en suivra ». Il a alors exhorté les usagers à « faire preuve de patience » et à tout acte illégal (branchements illégaux, impayés, dégradations du matériel, etc.), rappelant par la même occasion que le redressement d’Edg demande du « temps ».