Error message

  • Deprecated function: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_display has a deprecated constructor in require() (line 83 of /home/dda2017/public_html/sites/all/modules/xautoload/src/ClassLoader/AbstractQueuedCachedClassLoader.php).
  • Deprecated function: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_many_to_one_helper has a deprecated constructor in require_once() (line 127 of /home/dda2017/public_html/sites/all/modules/ctools/ctools.module).

Facebook attaqué pour avoir partagé des données personnelles avec les Chinois

Après le scandale Cambridge Analytica, le réseau social Facebook essuie de nouvelles critiques pour avoir autorisé l'accès aux données de ses utilisateurs à des fabricants chinois de téléphones. Certains d’entre eux sont considérés comme une menace pour la sécurité nationale par le législateur américain.

Avec notre correspondant en Californie,  Eric de Salve

Facebook se retrouve empêtré dans une nouvelle affaire de fuite des données personnelles. Cette fois venue de Chine. Selon le New York Times, le réseau social américain a permis l’accès aux informations de ses utilisateurs à plusieurs fabricants chinois de téléphones mobiles, dont Huawei, une société soupçonnée de cyberespionnage et considérée par les services de renseignement américains comme une menace pour la sécurité nationale.

Le groupe confirme l’existence d’accords depuis dix ans avec une soixantaine de fabricants, mais dément tout abus. Il s’agissait de permettre l’usage de son application sur tous les types de téléphones. Mais l'entreprise californienne est une fois de plus sous le feu des critiques des parlementaires américains, auxquels Mark Zuckerberg promettait en avril dernier lors de son audition de tout faire pour sécuriser les données personnelles.

A Washington, certains élus demandent déjà que le PGD de Facebook revienne s’expliquer devant le Sénat pour avoir « partagé les informations privées des Américains avec des entreprises chinoises douteuses ». Pour ce sénateur de Floride, c'est comme si Facebook avait livré directement les données personnelles de ses abonnés au gouvernement chinois. De son côté, Huawei confirme par communiqué avoir travaillé avec Facebook « pour rendre le service plus pratique sans jamais collecter ni stocker les informations des usagers Facebook ».