Intégrer une grande école sans prépa, grâce aux admissions parallèles

Les écoles de commerce et d’ingénieurs recrutent une partie de leurs élèves après un bac + 2 à + 4. Une manière de diversifier les profils, y compris socialement, et de faire une place à ceux qui « ne sont pas faits pour étudier en classe préparatoire ».

Devenir un « Barjot », un « Expert » ou un « Costaud » ? A 18 ans, Quentin Darmaillac pense, respire et rêve hand-ball. Le jeune homme regarde l’équipe de France imposer son empreinte sur les grands championnats de la planète tout en intégrant, bac ESen poche, une classe préparatoire aux grandes écoles de commerce. Il abandonne après quatre mois : « j’étais perdu », confesse-t-il. Après une réorientation vers un Institut universitaire de technologie (IUT) et quelques pépins physiques, Quentin abandonne son rêve de devenir un cadre de l’équipe de France, obtient son DUT de technique de commercialisation et intègre, via un concours en admissions parallèles, Kedge Business School, à Bordeaux. Et il a aujourd’hui un pied dans le managementd’une des plus célèbres marques de sport au monde.