La Birmanie interdit la venue de la rapporteuse de l’ONU dans le pays

Les autorités birmanes ont informé la rapporteuse spéciale de l'ONU sur les droits de l'homme dans le pays qu'elle ne pourrait plus se rendre en Birmanie et qu'elles cessaient leur coopération avec elle jusqu'à la fin de son mandat. Cette information a été confirmée ce mercredi par Yanghee Lee, qui devait se rendre en Birmanie en janvier prochain pour évaluer la situation des droits de l'homme dans le pays.

La décision est tombée comme un couperet. Pour les autorités birmanes, Yanghee Lee n'est plus la bienvenue dans leur pays. Les relations entre Rangoun et l'envoyée spéciale des droits de l'homme s'étaient brutalement dégradées depuis mars dernier, lorsqu'à l'issue d'une visite dans le pays, Yanghee Lee avait fait des déclarations lapidaires visant directement les forces de sécurité birmanes.