La gauche italienne subit une défaite retentissante et historique

En Italie, le Parti démocrate du gouvernement sortant accuse une défaite plus sévère que tout ce qu'avaient prédit les sondages aux élections législatives du 4 mars 2018. Un coup dur pour son leader Matteo Renzi, mais aussi et surtout une défaite historique pour l’ensemble de la gauche italienne, reléguée loin derrière le Mouvement 5 étoiles et l’extrême droite.