Le cauchemar ActiveX: l’Internet coréen restera-t-il longtemps bloqué en 1996?

Le Web sud-coréen est resté bloqué dans les années 1990. Il oblige toujours les internautes à télécharger des ActiveX, une vieille technologie dépassée, pour effectuer la moindre opération en ligne. Une aberration, source de nombreux problèmes auxquels le nouveau président a promis de mettre fin.

De notre correspondant à Séoul,

ActiveX, c’est le cauchemar des internautes sud-coréens. Il s'agit de logiciels additionnels téléchargeables mis au point par Microsoft en 1996. En Corée du Sud, ils ont été longtemps obligatoires.

En effet, pour vérifier l’identité des internautes pour la moindre opération en ligne - achats, formalités administratives ou opérations bancaires -, les sites obligent les utilisateurs à télécharger plusieurs ActiveX.

Mais ces logiciels sont si mal fichus et si vulnérables au piratage que Microsoft a décidé d’y mettre fin il y a des années. Ce qui n’empêche pas la Corée, pays pourtant considéré comme « le plus connecté au monde », de rester complètement dépendante de cette technologie obsolète.