Le gouvernement catalan remanié en vue du référendum d’autodétermination

Le processus indépendantiste engagé par le gouvernement catalan ne peut tolérer aucune réticence ni le moindre doute de la part de ses membres. Le président catalan, le nationaliste de droite Carles Puigdemont, et le vice-président, l’indépendantiste de la gauche républicaine Oriol Junqueras, ont été clairs sur ce point en annonçant, vendredi 14 juillet, un remaniement du gouvernement régional.

M. Puigdemont a mesuré durant toute la semaine le degré de conviction de ses « ministres-conseillers » régionaux, et leur disposition à affronter les conséquences juridiques, pénales et patrimoniales de l’organisation d’un référendum d’autodétermination unilatéral le 1er octobre – car Madrid est disposé à utiliser l’arsenal judiciaire dont il dispose pour le freiner. A la suite de ces réunions, trois d’entre eux ont été relevés de leurs fonctions : Neus Munté, porte-parole de l’exécutif, Jordi Jané, chargé de l’intérieur, et Meritxell Ruiz, conseillère d’éducation, auxquels s’ajoute Joan Vidal, secrétaire du gouvernement.