Macky, Dioufy et Etoo

Le chef de l’Etat était l’invité de Georges Weah où il a pris part à l’installation du nouveau président du Libéria. Sur le chemin du retour, le chef de l’Etat a voyagé dans son voyage avec l’international sénégalais, El Hadj Diouf, mais aussi et surtout avec Samuel Eto, deux anciens ballons d’or africain. Il fallait voir les deux potes discuter et chahuter et rigoler avec Macky Sall. L’ambiance était vraiment bon enfant. Un bel exemple de réussite magnifié par l’ancien joueur camerounais. Georges Weah est parti de rien pour devenir le plus grand joueur africain et président d’un Etat africain, a dit Eto Fils. C’est beaucoup de responsabilités, dit-il, avant d’assurer de l’accompagner en sa qualité de jeune frère. En effet, ajoute-t-il, le peuple libérien attend beaucoup de son nouveau président. Même son de cloche chez le double ballon d’or sénégalais, El Hadj Diouf qui fait remarquer qu’avec l’élection de Georges, une autre vie est possible après le foot. Ce qui lui fait dire que si le président Weah échoue, c’est tous les footballeurs et toute la jeunesse qui auront échoué. Cependant, pour mener à bien cette mission, El Hadj Diouf lui conseille d’avoir comme référence le président Sall, ainsi que d’autres chefs d’Etat africain capables de lui montrer la voie