Error message

  • Deprecated function: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_display has a deprecated constructor in require() (line 83 of /home/dda2017/public_html/sites/all/modules/xautoload/src/ClassLoader/AbstractQueuedCachedClassLoader.php).
  • Deprecated function: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_many_to_one_helper has a deprecated constructor in require_once() (line 127 of /home/dda2017/public_html/sites/all/modules/ctools/ctools.module).

Macky Sall exige une bonne assistance à Gadio

L’ancien ministre sénégalais des affaires étrangères Cheikh Tidiane Gadio arrêté et inculpé aux États-Unis pour des faits de corruption, peut compter sur le soutien de son pays. Alors qu’il est attendu aujourd’hui devant le juge américain pour être édifié sur son sort, il a reçu un soutien consulaire de son pays. Le président Macky Sall a téléphoné au Consul général du Sénégal à new York pour lui demander de fournir «toute l’assistance nécessaire» à l’ancien ministre des affaires étrangères.

Cheikh Tidiane Gadio n’est pas seul dans l’épreuve qu’il est en train de subir depuis son interpellation vendredi aux Etats-Unis pour une affaire de corruption présumée. Le gouvernement compte lui apporter son soutien. Un soutien qui ne peut être en l’espèce que consulaire et non diplomatique. Tout compte fait, de sources sûres, le chef de l’Etat a téléphoné au Consul général du Sénégal à New York, El hadj Ndao pour lui donner les instructions. «Donnez lui toute l’assistance nécessaire», aurait-il dit. Habituellement, le Consul est toujours saisi par les autorités judicaires au pays de l’oncle Sam au sujet d’interpellations d’un de ses compatriotes. Dans le cas de l’ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal, El hadj Ndao n’a pas été saisi. On croit savoir que cela est dû au fait que l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise était détenteur de la citoyenneté américaine pour avoir séjourné pendant des années dans ce pays et y avoir été enseignant ( Ohio).

Toujours est-il que El Hadji Amadou Ndao, Consul Général du Sénégal à New York, n’a pas été informé officiellement par les autorités judicaires. Toutefois, il s’est rapproché d’elles pour s’enquérir de la situation en s’assurant que Cheikh Tidiane Gadio était traité avec dignité. Au finish il a appris qu’il a été assisté par un avocat commis d’office lors de son inculpation et qu’il a recruté un autre qui devrait l’assister ce matin. Il faut noter que la justice américaine soupçonne l’homme politique sénégalais d’avoir joué un rôle de lobbyiste auprès de N’djaména pour obtenir des concessions pétrolières au profit de l’entreprise dirigée par son co-accusé, un homme d’affaires chinois, en échange de pots-de-vin d’une valeur de 2 millions de dollars au président tchadien.

Selon l’accusation, l’ancien ministre sénégalais aurait lui-même convoyé la somme ; en échange de quoi il aurait perçu 400 000 dollars, via sa société de conseils. En tant que convoyeur des fonds en sa qualité de consultant, un million de dollars a transité dans son compte. Ce qui a attiré l’attention des enquêteurs qui l’ont mis sur écoute et suivi depuis 2014

CHEIKH TIDIANE GADIO SUR LES TRACES DE DSK

L’ancien chef de la diplomatie sénégalaise fera face aujourd’hui au juge américain qui va ainsi statuer sur son sort. Et selon nos sources, il pourra bénéficier d’une assignation à résidence. En effet, toujours d’après nos informations ses proches ont contacté l’ancien procureur de Manhattan qui avait en charge le dossier du jeune guinéen Amadou Diallo tué en 1999 à New York par des policiers. Il faut noter que jusqu’au moment où nous écrivons ces lignes rien a été acté, mais le procureur devenu entre-temps avocat aurait donné un certains nombres de garanties notamment un «bell out» ou un libération sous caution. A en croire nos informateurs, l’avocat très réputé pourrait lui obtenir une situation similaire à celle de Dominique Strauss-Kahn, une résidence surveillée en plus d’un bracelet électronique et d’un système de vidéosurveillance à ses frais. D’après des sources proches du dossier, le juge devrait fixer la caution à 1 million de dollars dont 250 000 dollars cash et une garantie de quatre signatures.

Cette affaire Cheikh Tidiane Gadio rappelle allégrement l’histoire de l’ancien ministre guinéen des Mines, Mahmoud Thiam, soupçonné d’avoir reçu plusieurs millions de dollars d’une compagnie chinoise à la recherche d’un contrat avantageux dans le secteur minier en Guinée. Il a été finalement condamné par la justice américaine à sept ans de prison et trois ans de liberté surveillée pour avoir reçu 8,5 millions de dollars de pot-de-vin de la part de deux conglomérats chinois, China Sonangol et China International Fund SA (CIF). Seulement notre compatriote n’a été qu’un consultant privé dans cette affaire qui tient à cœur les américains, puisqu’elle touche à leurs inté- rêts. C’est connu, ils sont impitoyables si leurs intérêts sont menacés.