Macron, philosophe contre le tout carcéral

Le président de la République se rend mardi au centre de formation des gardiens de prisons pour discourir sur le «sens de la peine».

 

 

    La population est en colère, elle accuse l'armée d'avoir abattu quatre jeunes innocents lors d'une fusillade avec des militants indépendantistes dimanche soir.

    Les témoignages des familles semblent indiquer que ces jeunes n'étaient pas impliqués dans des activités militantes. Mais les militaires assurent, comme souvent, que les six personnes décédées étaient des terroristes et toute enquête indépendante est impossible, car l'armée bénéficie d'une immunité quasi totale au Cachemire.

    Les manifestations ont dans tous les cas poussé les autorités à déclarer un couvre-feu partiel, à suspendre les connexions internet mobiles et à reporter les importants examens du baccalauréat ainsi que ceux d'entrée dans l'administration, prévus lundi.