Massacre de migrants ghanéens en Gambie: des ONG accusent Yahya Jammeh

Au Ghana, des organisations de défense des droits de l’homme et des familles de victimes demandent, ce mercredi, l’ouverture d’une enquête et des poursuites contre l’ancien président gambien Yahya Jammeh - aujourd’hui en exil en Guinée équatoriale - pour l’assassinat de plus de cinquante migrants ouest-africains dont 44 ghanéens en juillet 2005. Human Rights Watch et l’ONG Suisse Trial ont enquêté sur ce massacre. Leurs nouveaux éléments de preuves relancent l’affaire.