Mondial 2018: Neymar rejoue, marque, et rassure le Brésil

Absent des pelouses depuis plus de trois mois, Neymar a rejoué 45 minutes dimanche 03 juin avec le Brésil contre la Croatie (2-0). Un superbe but lui a permis de mettre les Auriverdes sur la voie de la victoire, mais surtout de rassurer ses supporters qui rêvent d’un sixième sacre pour la Coupe du monde en Russie.

Avant dimanche, la dernière image de Neymar sur une pelouse avait fait frémir tout le Brésil du foot. Leur star était étendue sur la pelouse du Parc des Princes, victime d’une fracture du pied lors de la rencontre PSG-OM en février dernier. Depuis, toute la nation brésilienne a prié pour revoir Neymar Junior avant la Coupe du monde russe que le Brésil aborde dans la peau de favori ou de super favori selon la présence ou non du joueur parisien.

Dimanche, les Brésiliens ont été contents de revoir leur joueur refouler la pelouse à la 46e minute du match contre la Croatie. Ils ont été rassurés par les premières touches et accélérations de Neymar, ils ont angoissé sur les fautes subies par le numéro 10 brésilien, mais ont certainement crié quand celui-ci a ouvert le score (69e). Douze minutes après avoir offert au Brésil le premier tir cadré de la rencontre, Neymar s’est en effet débrouillé quasiment tout seul pour marquer le premier le but du match : trouvé dans la surface, côté gauche, le Brésilien est revenu sur son pied droit, fixé son défenseur, éliminé un autre d’un crochet du gauche, et marqué d’une frappe qui ricoche sur la transversale avant de rentrer. « Ca fait trois mois que je me suis blessé. Revenir et faire ce que j'aime le plus, jouer au football, et en plus marquer un but, c'est une joie immense. Je suis très heureux, a déclaré la star de la Seleçao et du Paris SG à l'issue du succès du match. Je ressens encore un peu de gêne, mais c'est normal quand on reste autant de temps sans marcher. Je me sens à 80% de mes capacités ».

 

 

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

 

Un Brésil solide

Peu en vue durant toute la seconde mi-temps, logiquement en cours de forme, Neymar n’a eu besoin que d’une action pour montrer pourquoi il sera indispensable au Brésil dans sa quête d’une sixième couronne mondiale. La nation la plus titrée en Coupe du monde n’a pas été hyper dominatrice face aux Croates, mais n’a jamais non plus tremblé dans cette rencontre. Solide, technique, sûr de sa force, le Brésil semble n’avoir aucun point faible à quelques jours du coup d'envoi de la Coupe du monde. Surtout avec l’état de forme de Marcelo, toujours aussi impressionnant dans son couloir gauche, la vivacité de Willian côté droit, et l’omniprésence de Casimiro, passeur décisif, pour Firmino, super remplaçant de Gabriel Jésus. Neymar est de retour, et le Brésil n’a jamais semblé aussi fort à la veille d’un Mondial.