Niger: l'ancien ministre Ibrahim Yacouba lance sa coalition d'opposition

L’ancien ministre des Affaires étrangères du Niger, Ibrahim Yacouba vient de créer sa propre coalition politique. La cérémonie de lancement de ce « Front patriotique » s’est déroulée ce samedi 9 juin à Niamey.

Le cinquième front des partis politiques de l’opposition et de la société civile vient de voir le jour. Le nouveau-né s’appelle le « Front patriotique » et a comme présidentl’ancien ministre des Affaires étrangères, Ibrahim Yacouba.

Dans une salle du Palais des congrès remplie de militants, il tire à boulets rouges sur ses amis d’hier. « Ce gouvernement n’a qu’un seul plan : celui d’instaurer un régime autoritaire, où il n’y a aucune opinion contraire. »

Le Front patriotique dit faire reposer sa politique sur les jeunes et la société civile. D’où un clin d’œil aux leaders de la société civile en prison : « Nous, nous sommes fiers de la société civile nigérienne. Elle n’a aucun projet putschiste. » Pour le président du Front patriotique, le fruit est à portée de main. Il sonne déjà la mobilisation. « Ne restez pas indifférents, on se battra ! »

Au Front patriotique, on parle aussi de « rupture générationnelle ». « Nous sommes un front doublement opposant, explique son vice-président. Parce que nous sommes non seulement opposés au régime en place mais nous sommes aussi opposés à toute une classe politique issue de la conférence nationale. Et donc, nous, on est un front qui prône la rupture. »

La création de ce nouveau front fait déjà grincer des dents. Tous les autres leaders de l’opposition radicale ont brillé par leur absence lors du lancement de ce nouveau front.