Portrait de Serigne Mountakha Mbacké

Avec le rappel à Dieu de Serigne Sidy Makhtar Mbacké, le plus âgé des petits-fils de Serigne Touba en vie accède au khalifat de la communauté mouride. Le destin divin a voulu que ce soit Serigne Mountakha Mbacké Ibn Serigne Bassirou de Darou Miname qui a revient l’insigne honneur de diriger la confrérie fondée par Khadimoul Rassoul.

 

Il est resté longtemps sous l’ombre titulaire de ces grands frères, Serigne Moussa et Serigne Moustapha. Pourtant, de l’avis des connaisseurs de la communauté mouride, Serigne Mountakha  fait partie des valeurs sures chez les petits-fils promis à tenir haut  l’héritage laissé par leur grand père Cheikhoul Khadim ( le serviteur du prophète).  Le grand public a découvert les qualités de médiateur de ce fils de Serigne Bassirou Mbacké, lui-même fils de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké dans la crise qui a opposé, en son temps  le dahira Izbut Tarqiyah et Serigne Moustapha Saliou, un des fils de Serigne Saliou.

Depuis ce 10 janvier 2018, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké est le nouveau khalife général des mourides. Il est doublement khalife de Bamba et de son père, Serigne Bassirou Mbacké. En effet, Serigne Mountakha Mbacké qui est  le khalife de son père après la disparition de son grand frère et guide Serigne Moustapha Mbacké, il y a huit  ans exactement. Il a toujours joué un rôle de médiateur hors pair auprès des différents khalifes. Il incarne également l’orthodoxie de la communauté mouride.

Sous l’ombre de ses aînés, Serigne Saliou Mbacké, en passant par  Serigne Bara Mbacké, jusqu’à Serigne Sidy Makhtar Mbacké, il a toujours été l’homme de confiance de ces derniers.

A son accession au khalifat, Serigne Mouhamadou Lamine Bara qui a ouvert l’air des petits –fils avait porté son choix sur lui pour être son porte parole. Un acte de confiance s’il en est. Mais, Serigne Mountakha qui cultive à l’extrême la discrétion  s’est déchargé de cette fonction pour des raisons « personnelles » sur son jeune frère : Serigne Bass Abdou Khadre. Ce qui n’enlève à rien la grande confiance et l’estime qu’il vouait à El Hadji Mouhamadou Lamine Bara, et aux autres khalifes de Bamba.

C’est pourquoi, il était  fréquent de le voir avec sa petite silhouette, son visage lumineux ceinturé par une jolie barbe blanche et toujours souriant porter la parole de ses prédécesseurs  khalifes, lors des grandes rencontres de la communauté mouride.

Lors d’une rencontre à son domicile paternel à Darou Minam, son leitmotive a toujours été de se mettre au servir exclusif du représentant  de se Serigne Touba sur terre. «Nous faisons que suivre à la lettre les enseignements de Serigne Touba qu’on peut résumer par : «  Suivre les recommandations et se détourner de ce qui est interdit ».

Le saint- homme, nous instruisait également d’accorder une grande valeur à la personne humaine. « Jusqu’au dernier souffle nous allons perpétuer cet enseignement de Serigne Tout. C’est ce à quoi j’invite tous les talibés », nous disait-il dans un large sourire qui le caractérise.

Ces talibés en particulier et les mourides en général reconnaissent ses qualités de «  soufi » et de «  fervent talibé mouride ».

Serigne Mountakha Bassirou Mbacké est né en 1930. Il a 88 ans, aujourd’hui.

Mamadou SAR