Rythmes scolaires : « Le retour à la semaine de quatre jours risque de se faire aux dépens des femmes »

L’école le mercredi, c’est fini ? Les dernières annonces du gouvernement et le décret du 28 juin 2017 du ministère de l’éducation nationale ont ouvert la possibilité pour les maires de décider s’ils vont conserver ou non la réforme des rythmes scolaires à la rentrée prochaine. Selon les indications du ministère, plus d’un tiers des communes reviendront vraisemblablement à la semaine de quatre jours.

Ce sont surtout les difficultés financières et organisationnelles rencontrées par les collectivités locales au cours de la mise en place de la réforme qui ont été mises au premier plan pour justifier ce tournant. Nous avons eu l’impression pendant des mois que chaque acteur a exprimé son mécontentement et que le débat sur la réforme s’est transformé en guerre des tranchées, faute de consensus sur les objectifs et sur la méthode. Finalement, dans la mise en place de la réforme comme dans son démantèlement, a-t-on réellement pris en compte l’intérêt des familles, des enfants comme de leurs parents ?