Soumaïla Cissé met en cause la crédibilité des résultats

C’est la même affiche qu’il y a cinq ans au Mali : Ibrahim Boubacar Keïta contre Soumaïla Cissé. C’est le 12 août que les Maliens trancheront le second tour de la présidentielle. Et d’ici là, va venir le temps des tractations, des alliances, car l’écart est profond entre le président sortant et le chef de file de l’opposition. IBK recueille un peu plus de 42% des voix contre un peu moins de 18% pour Soumaïla Cissé. Il y a donc aussi 22 candidats malheureux et tous les électeurs à convaincre. Soumaïla Cissé a d’ailleurs réuni ses partisans ce vendredi matin à Bamako et il en a dit un peu plus sur la suite.