Error message

  • Deprecated function: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_display has a deprecated constructor in require() (line 83 of /home/dda2017/public_html/sites/all/modules/xautoload/src/ClassLoader/AbstractQueuedCachedClassLoader.php).
  • Deprecated function: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_many_to_one_helper has a deprecated constructor in require_once() (line 127 of /home/dda2017/public_html/sites/all/modules/ctools/ctools.module).

Syrie: Après sept ans de conflit, la Turquie s’impose comme acteur majeur

La guerre en Syrie a désormais sept ans, un conflit qui s’est complexifié et qui s’est régionalisé. De nouveaux acteurs sont également apparus. C’est le cas de la Turquie, un pays membre de l’OTAN, mais qui sur le dossier syrien s’est rapproché de Moscou et s’attaque aux kurdes à Afrin, avec le feu vert de la Russie.

Avec notre correspondant à Istanbul, Alexandre Billette

C’est tout le paradoxe de la position turque en Syrie : après l’avion russe abattu par l’armée turque à la frontière syrienne en novembre 2015, les deux pays se sont réconciliésse sont rapprochés, et la Turquie entend bien être considérée comme un interlocuteur incontournable sur la Syrie. Non pas dans le cadre de l’OTAN, mais directement avec la Russie et l’Iran - les deux soutiens de Bachar el-Assad.

Cela s’est vu notamment lors des discussions sur la mise en place de zones de désescalade en Syrie, quand la Turquie s’est fait le porte-voix des rebelles, mais aussi lors de cette opération militaire à Afrin lancée par Ankara, contre ceux que la Turquie qualifie de « terroristes » kurdes des Unités de protection du peuple (YPG). Car cette opération n’aurait pas pu démarrer sans le feu vert du moins implicite de la Russie, qui a permis notamment à l’aviation turque de se déployer dans le ciel syrien pour bombarder les positions kurdes.