Territoires palestiniens: le Hamas veut parler avec le Fatah et donne un gage

Le mouvement islamiste palestinien, au pouvoir à Gaza depuis 2007, a annoncé ce dimanche 17 septembre 2017 la dissolution du « comité administratif » de cette enclave, institution contestée par le Fatah du président Mahmoud Abbas, et devenue la principale source de discorde entre le Hamas et l'Autorité palestinienne. Un gage de bonne foi, pour ouvrir de nouvelles discussions en vue d'une réconciliation.

Perçu comme une entrave à l'unité arabo-palestinienne, le « comité administratif » instauré par le Hamas dans la bande de Gaza n'est plus. « En réponse aux efforts égyptiens », le Mouvement de résistance islamique a en effet annoncé sa dissolution, et a donné son accord « pour entamer des discussions sur la réconciliation et pour organiser des élections générales », selon les termes d'un communiqué publié ce dimanche.